Biographie de Ainsi Jack voit la vie

Vincent, chant et guitare

Autodidacte, Vincent arrive à la musique sur le tard, vers l’âge de 15 ans, après un coup de cœur pour les riffs rageurs d’un certain Kurt Cobain. C’est son grand-père Roger Le Prado, chanteur d’opérettes à ses heures, qui lui offrira sa première guitare acoustique, qu’il apprend à utiliser avec ses amis. Tout de suite décidé à écrire ses propres chansons, il participe à son premier groupe sur Guidel-plages à l’âge de 17 ans avec Rémy et Christophe, frères d’armes et compositeurs de l’allée des Sinagots dont la placette est le centre névralgique des Woo Prrrt Parfait, nom étrange constitué d’onomatopées servant de béquilles verbales aux trois potes. Ils iront jusqu’à participer au festival « Ils ne Mauron pas ! » en 1999.
Le groupe évoluera d’un répertoire pop rock proche de Radiohead, à de la chanson plus acoustique dans la lignée du succès connu par les Tryo dans le début des années 2000. Rebaptisés les Pélicans, Vincent et Rémy, accompagnés par des guests comme Grégoire Bernard, Les Poneys ou encore Stéphane Le Priol, s’illustreront dans les bars de Guidel, le P’tit Montmartre de Brest, La Bambounia de Savenay,…

Stéphane, harmonica et percussions en tout genre

La musique a toujours eu une grande importance dans sa vie, avant de la jouer il l’a surtout beaucoup ecoutée. D’abord sensible à la mélodie, il s’est dirigé vers l’apprentissage du clavier, le synthétiseur en particulier, « années 80 obligent ». Quelques années d’internat viendront mettre en veille cet apprentissage , une pause pour la pratique mais une période propice à l’écoute musicale, nombreuses découvertes au programme.
A son arrivé à Lorient, c’est tout naturellement qu’il s’entoure d’amis musiciens, la musique est alors omniprésente et accompagne chaque soirée ; le clavier étant trop imposant, les guitaristes trop nombreux, c’est à travers les percussions qu’il trouve un nouveau moyen d’expression, très vite l’harmonica vient compléter le set afin d’assouvir son envie de mélodie.
Un premier groupe « Himps » composé de 2 guitaristes, didjeridoo et percussions voit la naissance des premières compositions plutôt axées musique du monde, loin d’être anecdotique l’histoire s »arrête au bout de quelques dates pourtant prometteuses.
Puis c’est l’aventure « Kosmoz », dorénavant ce sera en Fest Noz qu’il partagera ses percussions, flûte traversière, bombarde, guitare et basse, 7 années à faire danser les plus motivés allant même jusqu’à Londres jouer dans le cadre du cyber Fest Noz. Devant la difficulté de concilier musique et vie privé, une pause est décidée, elle sera définitive pour le groupe.
La suite, c’est avec les Poneys qu’elle s’écrit, groupe d’amis, reprises, ambiance festive, tout est dit. La formation dure quelques années et est l’occasion de partager ses premières rythmiques avec Fred à la basse.
Décision est prise, et c’est Vincent qui l’initie, il souhaite monter un groupe pour mettre en musique ses textes déjà écrits et ceux à venir, avec Fred ils ne se font pas prier. L’entente tant humaine que musicale est parfaite, l’histoire s’écrit, déjà 27 compositions et quelques concerts, l’accueil du publique est excellent, l’histoire continue… dorénavant elle s’écrit avec vous…
Vous pouvez aussi le retrouver à la rythmique du groupe Zerzatz, duo « apérofolk » avec Vincent Ribouet à la guitare et au chant.

Fred à la basse

Fred commence son apprentissage musical à 5 ans, solfège et piano sont au programme. Contrairement à beaucoup d’autres, les cours de solfège ne sont pas une corvée, il y a même un certains plaisir à dessiner les notes. Les années passent, l’orgue électronique fera vite son apparition au sein du foyer familial, suivi par le premier synthétiseur : un ROLAND JX8P !
La portabilité devient magique, premier groupe de collégien classé sans suite dès les premières vacances d’été, duo avec son toujours ami d’enfance Sylvain à la clarinette.
Passé le bac, Fred s’initie à la guitare, pas par hasard ; il y avait toujours les guitares de papa à la maison. L’éloignement de la maison pour cause d’internat à accéléré la prise en main de la 6 cordes pour aboutir à la formation de « CONVERSATION ». Avec Sylvain à la batterie, Marc à la basse et Fabien au chant. L’aventure durera quelques années, écumant les bars concerts de la région lorientaise et autres tremplins locaux. L’ambiance du groupe est bonne, les compositions et textes en français ne sont dénuées d’un certain intérêt. Puis vient le temps de la séparation pour cause d’éloignement professionnel.
Une trêve pour raisons personnelles marque une longue pause musicale. Le retour se fait avec les Poneys en 2006, groupe festif de copains guidélois qui recherche un bassiste. 2 jours plus tard la basse et l’ampli sont achetés et les répétitions peuvent commencer. Steph rejoint le groupe avec ses percussions et harmonicas et les Poneys jouent pour leurs copains dans les bars de la région. Le groupe se sépare faute de temps de répétition.
Fred souhaite continuer de jouer…

La rencontre

Vincent joue avec les Pélicans, Fred et Stéphane, avec les Poneys. Dans le début des années 2000, les groupes de la côte guideloise ont des noms d’animaux. Ils se croisent sur scène, s’invitent mutuellement.
Vincent et Fred joueront même quelques concerts, dont un à l’Estran, avec le batteur Benjamin Lesous, aujourd’hui percussionniste de génie de plusieurs groupes dont les Teddyz et Tulpae. C’est à la fin de l’année 2009 qu’ils décident de jouer ensemble. Deux lignes directrices : composer et travailler,… beaucoup travailler !!!! « Ainsi Jack voit la vie » nait de l’amitié musicale entre trois bosseurs acharnés, composant à trois 27 chansons en 6 ans d’existence.
Jack est un soldat français mort pour la France en Serbie le 19 novembre 1997. Son histoire est le point de départ d’un répertoire tourné vers la mélodie, le pop rock et des textes cherchant l’intensité de la poésie simple, en français et en anglais.
Les influences sont diverses… à vous de les reconnaître en venant les découvrir sur scène.

dessin du groupe sur scène

Fête de la Musique 2017

Une Fête de la Musique à Lorient, c’est comme quand tu déballes tes cadeaux de Noël :

Tu découvres des groupes de grands talents, des chanteuses et chanteurs aux voix envoutantes, une équipe responsable de la scène du passage du Blavet d’une bienveillance et d’un professionnalisme remarquables…

…Et puis tu montes sur scène pour communier avec des gens qui te rendent l’investissement que tu mets à écrire et à interpréter tes chansons. Et en plus tu te fais peindre par Olivier GRAVELEAU ! (image ci-dessus)

Vive la Fête de la Musique de Lorient !

Merci à toutes et à tous !

Les jacks

Pause concerts

Les Jacks ne prévoient pas concert pour ce printemps, sauf imprévu ou demande de dernière minute, bien évidemment. L’heure est à l’enregistrement de titres afin de finaliser quelques démos, dont vous pourrez écoutez quelques titres en streaming sur ce site.

Nous occuperons à nouveaux les scènes locales à partir de cet été, nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

A très bientôt.

Ainsi Jack voit la vie

+ de News

Dates de concerts :

Pas de date de prévue pour l'instant. Le groupe est en home studio pour enregistrement de démos

Concerts passés

19/10/2017 Auray
21/06/2017 Lorient
11/02/2017 Guidel-Plages
22/12/2016 Auray

Pour toute réservation, toute question ou juste pour faire coucou, merci de remplir le formulaire ci-dessous.