16h23


Elle prend le train de 16h23, elle ne veut plus de moi,
Et quand elle me regarde comme ça, je sais qu’il ne restera,
Plus aucune sirène pour nous dire, qu’entre elle et moi,
Il n’y a que des éclats de pire, et que c’est pas mal pour une fois.

A 16h23, ma vie s’éclaira
A 16h23.

Elle prend le train de 16h23, elle ne veut plus de moi,
Assise compartiment 33, avec elle, elle emportera tout ce qui me faisait mourir de rire ici-bas.
Et qui avec le temps déchire, ce qu’il restait de moi.

A 16h23, ma vie s’éclaira
A 16h23.

Il ne me reste qu’un goût amer, celui de n’avoir pu désosser sa mère.
Et comme elle ne reviendra pas, ma vie s’éclairera à 16h23.

Ce train va là où je n’irai pas, je ne veux plus de toi,
Assis « Terrasse des Camélias », seul, je ne regrette pas,
Que tu aies choisi d’en finir, sans me laisser le choix,
Maintenant mes éclats de rire, ne sont plus que pour moi.

A 16h23, ma vie s’éclaira
A 16h23.
Maintenant, casses-toi, et ne reviens pas, ma vie est mieux sans toi, à 16h23.